Devri

talsoc'hañ

talsoc'hañ

v. tr. d. Émousser.

(1903) MSLp xii 67-68 [443-444]. Dalzouc'hi m'a été signalé par M. l'abbé Biler comme signifiant «émousser» en Goello. (…) Peut-être avait-il, à l'origine, une parenté étroite avec le cornique talsoch, gl. hebes. Mais on a dû rapporter instinctivement sa première syllabe à l'adjectif dall «aveugle», qui s'applique aussi à un couteau mal aiguisé, qui ne coupe pas. ●(1931) VALL 250a. Émousser, tr. «talsouc'ha(ñ).»