Devri

ezou

ezou

adj.

I. (en plt de qqn)

(1) Rebelle, indocile.

(1502) Voyer 1. me a due ales alan seul a guelaff me biou buguel breiz gourhez querchen mar bez essou goae da glen [texte et traduction établis par L. Fleuriot : Me a due a les, a lan ! / Seul a guelaff / me biou ! / Buguel Breiz, gour ez querchen, / mar bez essou / goae da glen !] , tr. «Je viens de la cour, du monastère. Tout ce que je vois, je (le) possède. Enfant de Bretagne, l'homme à ton entour, s'il est rebelle, malheur à toi.»

(2) Dévergondé.

(1557) B 357. A ! paillardes ! pautres esou, / Penaux ez deu yen az guenou / Blasfemaff ma doeou louen, tr. «Ah ! coquine, fille dévergondée, comment ta bouche ose-t-elle blasphémer froidement mes dieux bienheureux.»

II. (en plt d'une peine, d'un châtiment.) Horrible.

(1575) M 2300. an tourmantou, han poanyou esouhaff, tr. «les tourments et les peines très horribles.» ●2386. en poaniou esaouhaff, tr. «dans les peines les plus horribles.»

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement.En savoir plus...