Devri

gaez

gaez

s.

(1) Moquerie.

(1499) Ca 89b. Gaes ha goap tout vng ibi vide. ●(1530) Pm 100. Ez grasent hep gaes oraeson, tr. «De faire, sans moquerie, oraison.» ●166. Neuse en neff da bout ytron / Ez aez hep gaes dre fin rayson, tr. «Ensuite au ciel pour être Dame, / Elle alla, sans moquerie, avec grande raison.»

(2) Plaisanterie.

(1557) B 383. nen deu quet gaez (variante : gaes), tr. «ce n'est pas une plaisanterie.» ●(1575) M 2705. An yoaou muyhaff, ne raff gaes, tr. «Les joies très grandes, je ne plaisante pas.»

(3) Gêne.

(1575) M 3369-3370. eno ez vezo æs, / Plen ouz regnaf gantaf hep santaf gæs, tr. «il sera à l'aise, / Régnant pleinement avec lui sans éprouver de gêne.»