Devri

ibiliañ / ibiliiñ

ibiliañ / ibiliiñ

v.

(1) Cheviller.

(c.1718) CHal.ms i. cheuiller mettre des cheuilles, tr. «brochein, lacat hibilieu, plantein hibilieu, hibiliein.» ●(1732) GReg 163a. Cheviller, mettre des chevilles, tr. «Hibilya. pr. hibilyet. Van[netois] hibilyein

(2) [dans le langage des goémoniers] Ibiliañ an toull : bloquer le nouage de la drôme en enfonçant une cheville dans la gorge de l'instrument nommé troell, lequel sert à serrer les cordages.

(1987) GOEM 168. Pour cela, un des pikou utiliser pour caler les civières est enfoncé dans la gorge du troell où passe le filin, afin de bloquer celui-ci. Cette action porte le nom de ibillia ou bega an toull.

(3) Chevillement (pratique de sorcellerie).

(1612) Cnf 24b. An heny à gra an sorcerez hanuet Ibiliaff (autramant) ciuillier).