Devri

Pagan .1

Pagan .1

n. de l.

(1) Pagan : Le Pays pagan (Kerlouan, Guisseny, Plounéour-Trez, Brignogan et selon certaines sources il faudrait ajouter Goulven, Plouider, Landeda (cf. Paganiz Landeda) et aussi Cléder (COBR 410), voir aussi AMRZ 285.

(1865) FHB 20/156a. Eun den eo ganet ha savet var ar maez, oc’h penn zo, e Pagan. ●(1874) FHB 497/211b. E pagan, var ribl ar mor, e zeuz nerz ha galloud. (...) E pagan e c’houzeur beva. ●(1877) EKG i 275. ar re a ioa deuet a gostez Pagan.

(1909) FHAB Mae 135. Penaoz e vez kutuilhet ar bizin e Pagan. ●(1927) GERI.Ern 433. Pagan. ●(1974) COBR 410. Pagan (m.) Pays Pagan : communes de Kerlouan, Guisseny, Cléder, Plouneour-Trez.

(2) Ar Vro bagan / Bro-Bagan : le Pays pagan.

(1921) PGAZ 86. eur vaouez euz bro Pagan. ●(1927) GERI.Ern 433. bro-Bagan. ●(1985) AMRZ 285. E peleh, e gwirionez, ema ar Vro-Bagan ? Evidom-ni edo endro da Gerlouan ha Plougerne. ●(1995) LMBR 5. eus aodoù Bro-Bagan betek glannoù al Liger.

II.

(1) Devise.

(1878) SVE 956. Avel uhel, avel nord / A zigas ar pense d'ar bord, / Ha me araok / Da c'hoari va faotr, / Ha pa-d-apjenn d'ar grouk / 'Teuio eun tortad war va chouk. ●note Sauvé : « Devise des Paganiz, païens, nom sous lequel on désigne les habitants de la partie du littoral comprise entre l'Aber-Wrac'h et Tréfflez. C'est une population à part, une sorte de petit clan que ses traditions, ses usages et ses mœurs barbares différencient du reste de la Bretagne. Le Pagan appelle la mer sa pourvoyeuse, la vache qui met bas pour lui, et prétend qu'elle lui doit, en tout temps, le vivre et le couvert. De là ses habitudes de piraterie et l'absence de toute hésiation à s'approprier les marchandises provenant de bris ou naufrages qui attérissent sur ses grèves, si le sabre du douanier ou du gendarme ne vient pas contrarier ses projets ».

(2) Dictons.

(1766) DGES.hy 422. It en hoc'h hent, Paganet / a c'hui oll tout azennet. ●(1875) Kommanna DGES.hy 422. Paganet, / Deuz e reor e anvet, / Ma vefe en noaz / A vefe anetoc'h c'hoaz.

(19--) DGES.hy 422. le pl. Paganed serait un sobriquet.

(3) Dicton.

(1994) BOUE 79. D'une manière générale, on dit : Pagan a zebr g'e graban, tr. « Le Pagan mange avec ses pinces » ●note de l’auteur : « Les habitants du Pays Pagan ou pays païen, sur la côte du nord du Finistère, ont une réputation de rudesse, et de moeurs sauvages, qui correspondait à leurs conditions de vie et de travail difficiles de goémoniers et pêcheurs à pied. »

(2016) TELG (04.08.2016) [48a]. Ar pagan A zebr gant e graban Ha pa vez skuizh E tebr gant e viz, tr. « Le Pagan prend sa nourriture à poignées et quand il est fatigué, il mange avec le doigt ».

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement.En savoir plus...