Devri

gadal .1

gadal .1

adj.

I. (en plt de qqn) Impudique, porté à la luxure.

(1659) SCger 68b. immodeste, tr. «gadal.» ●(1732) GReg 210b. Coquet, qui aime à cajoler, tr. «Gadal.» ●Coquette, qui aime à être cajolée, tr. «plac'h gadal.» ●521a. Impudique, qui a renoncé à la pudeur & à la chasteté, tr. «tud gadal.» ●(1752) PEll 320. Gadal, Fou, volage, immodeste, déréglé en ses paroles & actions. M. Roussel prétend que c'est un adjectif seulement féminin : & cependant je le trouve dit d'un homme : & Gadalès d'une femme, féminin régulier est pris comme substantif. Il rapporte pour exemple Ur plac'h gadal, une fille folle : sans retenue ni pudeur.

(1847) FVR 202. merc'hed gadal. ●(1862) JKS 72. ar re c'hadal hag ar re a zo en em roet da blijaduresiou ar c'horf.

(1876) TDE.BF 219b. Gadal, adj., tr. «Se dit d'un débauché.»

II. (en plt de qqc.)

(1) (météorologie) Changeant.

(1931) VALL 109b. Changeant (temps), tr. «gadal fam.»

(2) Lâche, qui ne tient pas.

(1931) VALL 414a. pièce d'assemblage lâche, tr. «gadal

(3) Bancal.

(1947) TNOG 5/23. (Servel) Gadal, ag. (distaget gadèl) : distabil, silwint. Servel.

(4) Obscène.

(1876) TDE.BF 219b. Gadal, adj., tr. «obscène, parlant des paroles.»